Devenir chien guide

Comment devenir le meilleur chien guide pour les malvoyants

LA NAISSANCE

Les chiots sont sélectionnés en fonction de leurs origines afin de mettre un maximum de chance de leur côté pour en faire de bons chiens guides, et ainsi épauler les aveugles.

Les chiots proviennent principalement du C.E.S.E.C.A.H (pour obtenir plus d’infos sur leur site officiel, cliquez-ici), d’autres d’élevages professionnels comme les Bergers allemands et Hovawarts.

Ainsi, les parents doivent être indemnes de toutes tares (dysplasie, arthrose, maladies oculaires…), conforment aux caractères morphologiques et comportementales de la race choisie.

Le labrador est la race de chien guide la plus répandue grâce à son tempérament ; de plus il a la faveur du grand public ce qui facilite les relations lors des déplacements du non-voyant.

Le berger allemand, quant à lui, fait le bonheur de certains maîtres grâce à son caractère plus dynamique et plus proche de son maître.

Le Second Mois : PLACEMENT EN TUTTELLE

Le chiot est pris en charge à plein temps par une famille de tutelle jusqu’à 1 an, 1 an et demi.

Les familles de tutelles sont des piliers de l’association.

Elles préparent les chiots à une vie familiale en leurs apprenant l’obéissance de base, la propreté, le respect de l’environnement, la sociabilité…

De plus, l’école de chien guide demande aux familles de les stimuler au maximum de situations comme le bus, le train, les magasins, la foule, la ville, les animaux, et bien d’autres encore.

Des visites ponctuelles se font par la responsable des familles de tutelles afin d’observer l’évolution des chiots, de contrer les éventuelles mauvaises habitudes et pour conseiller les familles. Il ne faudrait pas que le chiot se détourne de son objectif principal : devenir chien guide pour un aveugle.

Le Sixième Mois : DÉBUT DES STAGES

Les premiers stages de 15 jours toutes les 4 à 8 semaines, commencent à partir de 6 mois.

Ces stages ont pour objectif de faire découvrir aux chiens leur futur travail.

Les sorties journalières se font en laisse. Les premiers exercices sont : la marche en ligne droite, l’arrêt au bord des trottoirs et des escaliers (debout ou assis), répondre aux ordres droite et gauche pour les changements de direction.

Cette phase de conditionnement s’effectue en douceur avec un fort accompagnement de l’éducateur qui diminuera progressivement pour en faire des chiens autonomes dans leurs déplacements.

Le Dixième Mois : LA PRE-EDUCATION

Marquée par une étape très importante dans la carrière de chien guide ; la radiographie des hanches. Celle-ci déterminera si le chien est apte ou non à continuer l’éducation.

La radio se fait à l’âge de 10 mois, profitant de l’anesthésie de la stérilisation.

Le travail est dans la continuité des premiers stages. L’accompagnement pour les exercices de base diminue afin de se concentrer sur d’autres exercices : évitement d’obstacles, recherche des passages cloutés, bancs et portes.

Le Quinzième Mois : L’EDUCATION

C’est la mise en place du harnais pour mettre le chien en situation réelle de travail et lui inculquer le reste des compétences qu’il devra appliquer dans l’avenir :

  • Evitement d’obstacles latéraux (poteaux, piétons…), en profondeurs (trous, dénivelés…), en hauteur (panneaux, auvents…), contournement d’obstacles par la rue et en crabe.
  • Une notion de prise d’initiative est fortement développée pour que le chien devienne complètement indépendant dans son travail.
  • La maturité du chien et son autonomie au travail déterminera la fin de son apprentissage.

Les traversées de rue se font sur ordre (le chien n’a pas la capacité de décider du moment idéal pour traverser, ceci sera géré par son maître qui lui ordonnera la traversée après une analyse auditive).

2 ANS : LA REMISE

Le chien est remis gratuitement.

L’éducateur doit faire le choix de l’équipe maître / chien guide en fonction de la vitesse de marche, la taille, le caractère, les capacités de chacun, la couleur (pour les mal-voyants)…

Une fois l’équipe choisie, la remise s’effectue sur deux semaines : la première à l’école, et la deuxième au domicile de la personne.

1ère semaine :

A son arrivée la personne reçoit les premières consignes théoriques sur le comportement canin et un historique du chien. Ces outils vont lui permettre la mise en place d’une attitude adaptée à un bon relationnel, de respect, d’harmonisation et de cohésion sociale.

Vient la mise en place du harnais pour pratiquer les premiers pas en déplacement autonome avec le chien. Cet apprentissage de découverte se fait sur un terrain neutre et sans obstacle dans un parc, avec des haltes accompagnées de séances d’obéissance.

Une progression des difficultés est aménagée sur le cours de la semaine pour terminer dans le cœur de la ville, en essayant de trouver des lieux s’approchant du contexte dans lequel l’équipe constituée sera amenée à se déplacer.

2ème : semaine :

Elle se déroule au domicile de la personne où l’on pourra vérifier et conseiller celle-ci sur la mise en place des consignes vues la semaine précédente : la place du chien à la maison, son comportement, le relationnel, la communication et surtout les sorties sur les parcours connus.

Deux et six mois après la remise, des visites de contrôle sont effectuées à l’insu du chien, pour visualiser les acquis de l’équipe sans l’influence de la présence de l’éducateur. Ce n’est que 6 mois après qu’un contrat est signé entre l’utilisateur et l’association (si elle estime que les déplacements se font avec confort et sécurité).

Le chien reste la propriété de l’école, qui reste à disposition de l’équipe pour tous renseignements, conseils…

L’activité du chien se prolonge jusqu’à l’âge d’environ 10 ans en fonction de son état de santé (la décision se fait d’un commun accord entre l’école, le maître et le vétérinaire).

Pour conclure

Devenir un chien guide n’est pas à la portée de n’importe quelle race. Nos Shiba Inu ne sont pas du tout fait pour ce job. Cependant, il faut reconnaître que les écoles qui mettent à disposition des chiens pour les aveugles est une très bonne chose.

==> Découvrez 3 témoignages sur la loi de l’attraction <==

L’éducation prend au total 2 années ! Mais il faut reconnaître que ça permet à un malvoyant de pouvoir se déplacer plus facilement dans la vie de tous les jours.

Et vous dans tout ça, pensez-vous que les chiens guides sont utiles pour les malvoyants ?

Il est temps pour moi de vous laisser la parole !

Benjamin – Fan Incontesté des Shiba Inu

https://shibamis.com

(25 lectures)

Aveugles, Chien guide, Malvoyants

Site et Paiement sécurisé

Notre boutique utilise la technologie de cryptage SSL qui vous offre une sécurité maximale, notamment sur la protection des données pour les services bancaires en ligne.